Journal Algérien sur Internet

Algérie Télécom annonce que les sites web hébergés en Algérie sont accessibles

Créer: 07/02/2012 - 04:35
Algerie Telecom

La partie submergée du câble SMW4 a été localisée par les ingénieurs câbliers, qui œuvrent à la retirer sans endommager le système, indique vendredi un communiqué d'Algérie Télécom, repris par l'APS

La partie submergée du câble SMW4 a été localisée par les ingénieurs câbliers, qui œuvrent à la retirer sans endommager le système, indique vendredi un communiqué d'Algérie Télécom, repris par l'APS.  "En ce moment, le câble est à la surface de la mer et qu'il reste à le remonter à bord pour le trancher et le rebrancher sur le nouveau lien" précise la même source. Se voulant plus explicité A.T a donné des détails sur les démarches effectuées par ses équipes: "après des heures de repérage, et en utilisant les dispositifs les plus sophistiqués, les ingénieurs du câblier, spécialistes dans ce type de travaux, viennent de localiser la partie submergée et s'emploient à la retirer sans endommager le système".
 
Algérie Télécom relève que dans le cadre de l'opération de sécurisation du câble SMW4, ses équipes techniques "ont réussi, durant la nuit dernière, à  
brancher la partie terrestre du câble au niveau du nouvel emplacement  
d'atterrissement", précisant qu'"en ce moment le navire câblier procède à la phase la plus complexe et sensible consistant à sortir le câble des fonds marins et le brancher avec la nouvelle ligne".  
En parallèle, Algérie Télécom tient à assurer que ses ingénieurs "œuvrent à optimiser le trafic sur le réseau afin de minimiser les répercussions de  cette opération sur les utilisateurs", relevant que "la totalité de la bande passante internationale acheminée à travers le câble SMW4 est hors d'usage, soit 630 Gbps, laissant le réseau alimenté par les seuls 80 Gbps fournis par le câble reliant Alger à Palma (ALPAL)". 
 
Algérie Télécom explique, à cet effet, que "plusieurs mesures ont été prises, à commencer par l'activation d'une capacité de 40 Gbps à travers le câble reliant Annaba à Bizerte en Tunisie, objet de la convention initié en octobre 2015, et prévue spécialement pour ce type de situation". 
"C'est donc un total de 120 Gbps qui sont à la disposition de nos ingénieurs pour alimenter au mieux nos clients. Aussi, ils ont implémenté une configuration pour la sécurisation du trafic des principaux fournisseurs et des opérateurs du mobile, pour lesquels 40 Gbps est dédiée, et pour assurer une meilleure utilisation de la capacité restante (80 Gbps) pour le reste des clients en appliquant une politique de régulation sur le trafic", note la même source. 
Aussi, "le trafic des clients professionnels du secteur économique est priorisé, tout en garantissant pour les clients résidentiels la consultation des pages web et l'échange des emails à hauteur de la capacité disponible. Le reste des services sont bloqués, notamment la vidéo", souligne Algérie Télécom, ajoutant que "tous les sites web hébergés en Algérie, y compris les serveurs cache Google, sont accessibles". 
Une permanence est assurée pour "garantir le bon fonctionnement de toutes ces mesures et veiller au réajustement du trafic des liens internationaux et l'exploitation optimale de la bande passante disponible en évitant la saturation des liens" conclut la même source.